Rencontre avec un follower Limousin : Martial (oui forcément)

Martial, fan Twitter et Facebook de la Laiterie Les Fayes

À force de vous croiser sur les réseaux sociaux, on finit par avoir envie de vous connaître encore plus. Et selon le 3ème commandement de la vie chantilly, les rencontres, c’est bon pour la santé. Alors, voilà, de temps en temps, nous mettrons à l’honneur un éminent membre de nos communautés virtuelles pour savoir qui il est, et comment il se débrouille, lui, pour rendre sa vie plus crémeuse. Pour la première interview, nous donnons la parole à un Limousin dont le passe-temps favori est de tordre le cou aux idées reçues sur notre chère région. Et pourtant, il part de loin : parce que déjà, il s’appelle Martial. Qu’il vit dans une ferme à 15 kms de Limoges. Qu’il est fils d’agriculteur, et passe son temps libre les mains dans la terre. Ne va pas chez Mcdo pour ses jobs d’été mais au milieu des agneaux et des brebis chez Limovin. Mais qu’il marie aussi très bien tout cela à une petite vie branchouille d’étudiant en droit, faite de cercles d’amis cosmopolites dont une solide frange parisienne qu’il ne cesse de railler gentiment (et l’on doit dire qu’on voit parfois quelques échanges, et ça nous fait beaucoup rire). Martial a 22 ans, il aime le Limousin, la vie, le second degré et le fromage blanc : autrement dit un 10/10 sur notre échelle chantilly.

Martial, follower de la Laiterie Les fayesVous êtes Limousin mais souvent fourré à Paris. Étudiant en droit et homme de la terre convaincu : dites, avec vous, les clichés peuvent retourner au vestiaire !

Oui, je m’en amuse beaucoup. J’aime mes racines. Je suis d’une famille d’agriculteurs. Mon père est céréalier. Mon oncle est éleveur de Limousines. Mais j’ai aussi ma vie d’étudiant à la fac de Limoges, mes rêves et mes amis parisiens. Alors, ça donne de bonnes parties de rigolade : j’aime bien jouer avec mon côté « paysou », j’envoie des snap à mes amis avec des bottes et mon béret. Je suis amoureux du Limousin, je le serai toujours, et j’assume complètement ces clichés sur notre région.

Vous allez jusqu’à faire des brunchs et manger du tofu pour casser les préjugés ?

Vous êtes dingue ? Non, je suis un vrai spéciste comme disent les végans. J’aime la viande et je ne fais pas semblant. Le tofu, j’en mangerai le jour où il apprendra à voler et sera à portée de fusil.

Martial's Thug Life

Mais c’est violent !

Non, ce qui est violent, c’est de me retrouver bloqué par certains comptes de gens sur Twitter, parce que je dis que la viande, c’est bon. Vive le débat… Je comprends toutes les positions, c’est pas le problème, mais je trouve que les gens mélangent tout des fois. Ici, on est dans le Limousin, pas au fin fond du Brésil avec 400 hectares de bœufs agglutinés. Je vis au milieu des agriculteurs, et ils font bien leur métier, arrêtons les amalgames.

Et les amalgames sur le Limousin, vous en dites quoi ?

Il faut dire qu’il y a du vrai : les gens voient notre coin comme un trou, et ce n’est pas totalement faux quand vous voyez déjà le temps qu’il faut pour rejoindre une grande ville. Ensuite, bon bah, y a des vaches partout, c’est vrai aussi. Et puis, on a ces villages qui n’en sont même pas à revendiquer la 4G ou la fibre mais voudraient simplement l’ADSL ! Après, tout ça, c’est une question de point de vue. Pour moi, ce sont des détails. J’ai des amis qui se sentent bien avec du bêton partout et du bruit tout le temps. Moi, j’aime vivre dans une région où les gens ne sont pas pressés (mais où on est quand même moins lent qu’en Haute Savoie*, c’est important de le dire), au milieu de splendides paysages et au calme. Pour vous dire, je n’ai même pas la télé.

*(NDLR : Désolés la Haute Savoie, on ne sait pas comment vous avez fait pour atterrir sur ce blog).

Vos coins préférés pour vous promener ?

Tous les villages de Haute-Vienne valent le coup. Des randonnées magnifiques, et puis les gens sont hyper agréables : ouverts, on ne se méfie pas des touristes, des étrangers, ça fait du bien. Je citerai plus particulièrement les Monts de Blond, Châteauneuf La Forêt, Eymoutiers, St Yrieix…

  • Eymoutiers - Source : Flickr.com - Pascal-Alain_L

    Village d'Eymoutiers en Haute Vienne
  • Les Monts de Blond - Source : Flickr.com - Crow Crag

    Jolis rochers dans les Monts du Blond en Haute Vienne
  • St Yrieix La Perche - Source : Flickr.com - Tourisme Haute-Vienne

    Collégiale de St Yrieix La Perche en Haute Vienne
  • Châteauneuf La Forêt - Source : Flickr.com - Jean-Pierre Ossorio

    Promenade en Haute Vienne à Châteauneuf La Forêt

Et à Limoges ?

C’est une ville magnifique. Si on aime l’histoire, il faut visiter Limoges et le Limousin. Sinon, je traîne un peu partout. Le soir, c’est les grands classiques : Barberousse, le Quatre Quarante, Chez Bernard. Et bien sûr, pour les soirées de compet’, il y a le Times, et le Nitro, en mettant ses bottes bien sûr.

Et vous, quand vous allez à Paris, vous vous vengez un peu avec les clichés parisiens ?

Complètement ! J’y vais gaiement sur les critiques, mais pour faire rire mes amis. Je me trimballe avec tous mes produits Limousins. La dernière fois, j’ai emmené de vraies entrecôtes de bœuf pour qu’ils découvrent ce que c’est. La fois d’avant, mon fromage blanc et mes madeleines Bijou…

Et eux, quand ils descendent, ils vous emmènent quoi ? Des pains au chocolat ?

Des chocolatines vous voulez dire ? Attention, c’est sérieux les histoires de vocabulaire. Non, ils n’emmènent pas grand-chose, ils manquent un peu de fermes là-bas. Mais ils viennent avec leur bonne humeur et c’est l’essentiel.

Le Lait Laiterie Les Fayes à Paris

On dirait que vous avez tout compris à la vie chantilly way of life, vous…

Oui, il m’en faut peu pour être heureux. La vie chantilly, c’est avoir des amis, une situation pas trop dérangeante au quotidien, et avoir un but dans la vie. Quand vous avez ça, vous avez tout.

Et vous votre but ?

Je rêve de partir à l’aventure. En Nouvelle-Zélande, où j’irais bien ces prochaines années, j’y réfléchis sérieusement.

Rassurez-nous, vous ne partez pas avant le troisième week-end d’octobre ?

Évidemment que non, je serai à la Frairie des Petits Ventres. Inratable.

Vos conseils pour y survivre ?

Préparer le foie. Et faire beaucoup d’étirements de la panse. C’est très important, parce que, pendant cette journée, il faut que le ventre grossisse pour laisser passer la nourriture. Et rétrécisse, pour laisser passer les gens dans la rue, vu la folie que c’est.

Et pour se retaper, après ?

Dormir. Surtout pas de rodéo sur les vaches ou de trampoline.

Une petite faisselle, le lendemain en guise de repas, c’est pas mal aussi.

Je suis plus fromage blanc. Et lait. Je crois que je serai toujours un enfant, le matin, je prends encore mon lait Les Fayes dans mes Kellogg’s.

En lisant le Popu ?

Et le Fopulaire, ils sont drôles.

Et le lait… Avant ou après les céréales ?

On le met après, sinon ça prend toute la place.

FLASH INFO : TWITTER ARRETEZ TOUT !

On a enfin une réponse valable à ce débat qui dure depuis des années : doit-on mettre le lait avant ou après les céréales ? Martial dit APRÈS, avec un argument imparable. Donc c’est bon, on propose que vous arrêtiez de vous battre tous les jours sur ce sujet (oui il y a de vrais combats d’idées sur Twitter). Et la solution vient en plus du Limousin. Le bon sens, CQFD, fin du game.

Vous aussi d’ailleurs, vous êtes drôle ! Pour notre jeu sur le packaging de notre futur beurre, vous avez fait fort. Que s’est-il passé ?

jeu beurre Laiterie Les fayes

J’ai immédiatement pensé à Kinder, ne me demandez pas pourquoi.

Vous assumeriez vraiment d’avoir votre tête sur nos packagings ?

Euh, je sais pas. À vrai dire, l’enfant Kinder était justement enfant quand il l’a fait.

Dommage, on aurait pu mettre votre conseil en cuisine à côté de la photo ! Vous n’avez pas une petite recette à nous souffler ?

Si, mais pas avec du beurre, avec du lait. Le White Russian. J’attends toujours que vous en mettiez sur vos salons soit dit en passant. 5 cl de vodka, avec 2 cl de liqueur de café et 3 cl de crème fraîche ou de lait, et enfin des glaçons*.

Tchin Martial ! Et merci !

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

[Mise à jour suite aux commentaire Facebook : Martial a aussi un ami Québécois des Ardennes et une amie Bretonne qui dixit « a du caramel qui coule dans les veines ». Il a sûrement aussi d’autres amis, mais il était important de citer ces deux-là pour que ni lui, ni nous ne les perdions comme followers.]

PS. Martial a posté le tweet ci-dessous en 2015. Mais il est toujours d’actualité. On ne sait pas vous, mais nous, on a hâte qu’il atteigne les 500 RT pour aller parler du Limousin avec Karine Le Marchand à L’Amour est dans le Pré. Alors, n’hésitez pas : RT !

PS2. Ce tweet là, aussi, on l’aime bien :

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez participer a la discussion?
Allez y lancez vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *